jeudi 13 février 2014

CHARLIE ET FLAMBY

Je savais bien que c’était dans les tuyaux, mais je ne pensais pas que ça irait aussi vite. J’imaginais bien que Flamby avait aussi une lourde admiration pour l’Amérique… Quand tu passes d’une petite-fille de banquier à une actrice formatée Hollywood, c’est normal.

Flamby, il est comme tous les autres. Comme JJSS qui était la pensée dominante de Sciences Po quand il était sur les bancs de l’institution. Pour mieux comprendre, regardez ici

Et donc, il passe plus de temps aux USA qu’il n’en a passé en Chine. Là-bas, il va voir les Français qui se sont barrés pour pas payer d’impôts. En Chine, il a pas fait le déplacement de Shanghaï ou de Wuhan… C’est lourd de sens… Dans la grande partie de go, il a choisi son camp, le camp des perdants.

Parce que faut pas croire, la partie se joue entre la Chine et les USA. Et les USA balisent sec. Ce matin même, Kerry demandait à la Chine d’être claire sur les Diaoyu. Gonflé, le mec !!! La conférence du Caire a réglé le problème en 1943.

La conférence du Caire ? Kesako ? Simple : une conférence tenue par les Alliés, en l’occurrence les USA, la Grande-Bretagne et la Chine. Conférence qui décide que le Japon doit restituer toutes les îles du Pacifique qu’il a occupé depuis 1914 et rendre à la Chine tout ce qu’il lui a pris. C’est clair. Sauf que les USA ont décidé d’interpréter l’accord.

Premier point : la Chine était représentée par le Guomingdang. Et donc, c’est la Chine sans tout à fait être la Chine. Comme si le gouvernement Obama n’était pas tenu par les accords signés par Clinton… Ben voyons !

Second point : les Diaoyu, elles sont pas vraiment dans le Pacifique. Plutôt la Mer de Chine… Comme si le Golfe de Biscaye était pas dans l’Atlantique. Ben voyons !

C’est le fonctionnement américain. T’es allié avec la Chine. Ben non, pas vraiment, ça se discute. Ce qui est à moi est à moi, ce qui est à toi est discutable. C’est pas vraiment la Chine, c’est le gouvernement de l’époque…

C’est avec ces gens-là que Flamby se compromet. D’ailleurs, le silence de la France sur les Diaoyu est stupéfiant. On attend un communiqué de Fabius sur le sujet. Mais y’en aura pas.

A la place, on a un regroupement anti-communiste comme aux plus beaux jours de la guerre froide. Avec une différence toutefois : l’économie chinoise de 2014 n’est pas l’économie russe de 1960. C’est une chose de réduire à néant le PCF comme l’a fait Mitterrand, c’en est une autre de se colleter au PCC.

On va vite savoir : Xi Jiping doit venir en visite officielle au printemps. Flamby va vouloir lui tenir la dragée haute pour complaire à Barack le magnifique. On va voir éclore les manifs pro-tibétaines, histoire de se mettre en valeur et de justifier le fric investi par la CIA dans toutes les organisations stipendiées à cet effet. Hein ! t’as vu comment je lui causes au Grand Timonier ?

Ouais. A genoux, on est. Déjà qu’on a refusé de lui vendre les Rafales au nom d’un embargo européen datant de Tien An Men. Ça nous aurait pourtant fait du bien au portefeuille. Toutes les conneries, on va les faire. D’ailleurs, on a commencé.

Pas sûr que ce soit une bonne idée de choisir le camp étatsunien. Putain ! La sortie de l’OTAN, ça avait une autre gueule.

On en reparlera…


Aucun commentaire:

Publier un commentaire