mardi 12 novembre 2019

DIEU EN POLITIQUE : DEHORS !

Bien…le  débat sur l’islamophobie a du moins un mérite : c’est de mettre au jour la nullité intellectuelle de nos hommes et femmes politiques qui, à l’habitude, prennent la parole sur un sujet dont ils ignorent tout. Et qui vont chercher leurs arguments  chez des journalistes aussi ignorants qu’eux. Rappelons donc :

1 : que l’islam n’est pas une religion de l’intercession. Chacun s’adresse directement à Dieu qui répond directement.. De ce fait toutes les interprétations se valent. D’ailleurs, le mot « hérétique » n’existe pas en arabe. Quand deux musulmans ne sont pas d’accord sur une interprétation, ils se mettent une peignée, mais toute argumentation théologique est nulle et non avenue. La parole d’un croyant vaut la parole de tout autre croyant.
Grâce à quoi, la création d’un Conseil du Culte Musulman, est une vaste stupidité puisque sa voix ne représente rien. Tout croyant a le droit de s’y opposer. Cette création montre les limites intellectuelles du créateur ; Nicolas Sarkozy n’a rien compris et ferait mieux de la boucler. Idem quand Macron veut confier quelque mission que ce soit à cet inutile organisme.
Ajoutons qu’il en va de même pour le judaïsme et le protestantisme. Seule la religion catholique est structurée pyramidalement avec un chef suprême, le pape dont la parole s’impose à tous.

2 : à cet égard, rappelons que la religion catholique a fait allégeance aux lois de la République qui s’imposent à tous les croyants (Lavigerie, Toast d’Alger, 1890)

3 : pour ce qui concerne la laïcité, rappelons que l’état laïc est simplement l‘état de non clerc et ce depuis, au moins le XIIIème siècle.. La laïcité est un statut social et non religieux. La loi sur la laïcité n’organise pas la conscience, elle organise la société. Son titre est clair ; elle sépare la religion de l’Etat. Vouloir remettre la religion dans le débat au nom de je ne sais quelle volonté culturelle est une aberration.

4 : l’islamophobie n’est pas un racisme mais le rejet d’une religion particulière qui comprend des croyants de toutes les races, comme toutes les religions. Ne pas rouvrir le débat sur la race ; il est désormais bien clos.

5 : l’islam est une religion politique. La plupart des prescriptions de la charia sont des prescriptions d’organisation sociale et non religieuse. Le statut de la femme n’a pas valeur théologique. Pas plus que la viande de cochon

Ces points ont du moins le mérite de simplifier le débat que tout le monde complique pour des raisons idéologiques. Quand tu veux croire que ton opinions est unique, tu es prêt à tout oubliant que les opinions sont comme les trous du cul : chacun en a un. Bon, si on veut les discuter, on est pas arrivés. Pas d’intercesseur, me dit un copain. Et les marabouts ? alors je lui parle de Dermenghem qu’il ne connaît pas. Discuter de Dermenghem sur un plateau télé, même pas en rêve.

Tout ça a déjà été dit. Ici même

Piqûre de rappel


Aucun commentaire:

Publier un commentaire