dimanche 2 août 2015

RAFALE PERDANT

Les télés se taisent. Dieu sait qu’elles ont été bavardes pourtant. L’Inde annule son achat de 126 Rafale.

Faut lire les commentaires de la presse écrite. C’est à mourir de rire. On vous explique sans rire que l’Inde préfère traiter avec les gouvernements. Donc les 36 Rafales commandés à Le Drian, c’est bon. Les 126 de Dassault, c’est plus bon. D’autres affirment que certains Rafales devaient être construits en Inde et que leur prix était trop élevé. La main d’œuvre indienne est-elle si chère ? Il paraît aussi que des parlementaires indiens contestent l’achat devant la justice.

Tout ça est tellement contourné, complexe que ça en devient risible. Personne à ma connaissance ne veut voir une réalité toute simple. Dans le cadre de l’OCS, l’Inde est allié de la Russie et le Rafale est la réponse du berger à la bergère. Tu livres pas mon allié, j’annule ma commande. Au cas où…. Mistral perdant, Rafale perdant

Les formalistes diront que l’Inde n’est pas formellement membre de l’OCS. Mais le processus a été officiellement lancé et c’est juste une question de mois ; les liens sont déjà tissés depuis que l’Inde (et le Pakistan) sont membres observateurs.

Les liens de l’Inde avec la Russie sont anciens et profonds. Souvenez vous des rencontres Nehru-Krouchtchev. On ne refuse pas un service à un vieil ami au moment de resserrer les liens avec lui.

La diplomatie française est pathétique d’aveuglement. Depuis des années, elle tourne le dos à nos voisins eurasiatiques pour se vautrer dans la fange étatsunienne. Les médias emboitent le pas. On ne sait rien de ce qui se passe à l’Est. Sauf pour se moquer de ce cher Poutine (j’en ai déjà parlé) qui, par parenthèse, vient de déclarer les OGM illégaux. Depuis près de 20 ans, les liens se tissent et se renforcent entre la Russie et la Chine et les autres pays d’Asie. Il appartenait aux diplomates de tirer la sonnette d’alarme.

On s’aperçoit aujourd’hui que, pendant ces 20 ans, s’est construit un bloc qui fait pièce à l’OTAN, bloc qui fait preuve d’une réelle solidarité. A nos dépens, comme aux dépens de tous les vassaux des USA. Le temps est pratiquement venu où il va falloir choisir son camp.

D’autant que les nouveaux avions de chasse russes sont rien moins que performants. Sukhoi vient d’annoncer les premières livraisons du T-50 PAK-FA, chasseur furtif hautement sophistiqué. Et Sukhoi est en train de développer un autre chasseur de cinquième génération (les avions des années 2020)….avec l’Inde !!!

Quant à la Chine, elle a dévoilé voici plus d’un an son chasseur furtif Shenyang J-31 qui vient doubler le Chengdu J-2O dont la mise en service est prévue vers 2018..

L’Inde ne manquera donc pas de fournisseurs. Mais, on doit dire que les articles de presse (la presse française) étaient à mourir de rire. A les lire, on ne pouvait que douter de la capacité technologique chinoise. Comme pour les Russes, il semblait que les chasseurs n’étaient pas si furtifs que ça. Ils sont trop verts, disait déjà le renard de La Fontaine.

On s’est moqué des Russes, des chaussures de Krouchtchev et des bitures d’Eltsine. On a forgé l’image d’un peuple corrompu, alcoolique et incapable. Comme on s’est moqué des Chinois qui bossaient pour un bol de riz, fourbes, menteurs et vérolés par la mafia (on dit triades pour faire plus chic). On a voulu dresser des monceaux de cadavres (Staline-Mao même combat) pour justifier notre ignorance et notre désinformation. En a t’on vu des reportages sur ces thèmes !! Alors qu’il suffit de regarder leur Histoire pour savoir que ce sont deux grands peuples, travailleurs et intelligents.. Deux peuples qui ne placent pas l’argent comme valeur première. Ho ! tu rigoles ? Et les milliardaires chinois ? Et les oligarques russes ?

Justement. Ils pètent de trouille devant le pouvoir. Ils savent que les prisons les attendent s’ils déconnent.

Aux USA, de Kennedy à Donald Trump, ils deviennent présidents (Trump, j’anticipe, bien entendu), c’est pas exactement pareil. Ce qui permet ce dévoiement majeur : l’économique commande au politique.

On en reparlera…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire