dimanche 27 mai 2018

EUSKAL CHINOIS - 2

Je reviens sur mon billet concernant l’implantation chinoise à Bayonne (Euskal Chinois le 25/03) parce qu’il a été dit à un bon copain que c’était un gros pipeau. Je reviens donc sur le mécanisme, je suis un emmerdeur, pas un menteur. Tous les politiques ne peuvent en dire autant.

Et donc l’usine Canopia qui traite les déchets du syndicat BilTaGarbi appartient au groupe Urbaser. Information vérifiable sur le site du syndicat.

Sur le site d’Urbaser, une page (pas très jolie) indique que le 27 janvier 2017, le PDG, Monsieur Saint-Joly informe son personnel que le 7 décembre 2016, Urbaser a été cédé à un consortium chinois, composé de l’entreprise China Tianying (CNTY) et de plusieurs fonds d‘investissement de l’état chinois. Le PDG mentionne également le CECEP, en confondant un peu les rôles. Tout ceci est contrôlable.

Le CECEP (China Energy Conservation and Environmental Protection Group) est une société d‘Etat (State Owned Company) qui a succédé à China New Era laquelle dépendait de la Commission scientifique, technologique et industrielle pour la défense nationale (informations disponibles sur le site de la CECEP). Chemin classique : le sujet est sensible, on le confie à l’Armée, laquelle va l’habiller de vêtements présentables. Ça a marché pour la tomate. Naturellement, l’Armée capitalise les sociétés qu’elle contrôle et les introduit en Bourse, ça rassure l’investisseur. Le President de CECEP, Liu Dashan, diplômé de l’Université de  Tianjin, a commencé comme diplomate, après quoi il a dirigé le secteur chinois des machines-outils. Il est également Secrétaire du Comité du Parti Communiste de la CECEP. Mr Liu a notifié son désir de nouer des relations à long terme avec les sociétés européennes. Raison pour laquelle il les rachète. Il aime la mer : en avril 2018, il était en visite à Hainan, capitale chinoise du surf.

Et donc, Canopia, par le jeu des filiales, est géré par une société chinoise dépendant directement du gouvernement et peut être encore un peu noyautée par l’Armée.

Avant de dire que je mens, démentez et étayez….

Quant aux salariés de Canopia, soyez heureux : vous construisez le socialisme. A la chinoise, certes, mais c’est mieux que rien.


On en reparlera….

Aucun commentaire:

Publier un commentaire