samedi 27 avril 2013

LA PIRE PUB DU MOMENT : DISTINGO

Alors, eux, ils manquent pas d’air… PSA BANQUE, le bras financier de PSA balance quelques dizaines de milliers d’euros pour faire la pub de son produit financier, Distingo, qui vous rapporte plus que les autres (ça reste à prouver, faudrait lire les petits caractères) et surtout, surtout, qui finance « l’économie réelle ».

On sait tous, ou alors on est aveugles, que « économie réelle » pour PSA, c’est plan social et licenciements. PSA, il fait la manche auprès des petits épargnants pour financer ses plans sociaux et accélérer son processus de délocalisation. En clair, il veut ton fric pour t’appauvrir.

Ben oui, t’appauvrir. Parce que les indemnités chômage des mecs de PSA, c’est toi qui vas les payer. Parce que la baisse induite de la consommation, c’est toi qui vas la payer. Alors les 5% sur quatre mois… d’abord, après 4 mois, ça revient à 2,2%, un peu mieux que le livret A sauf que c’est pas exonéré d’impôts . Et donc, la rentabilité annoncée, c’est comme le reste…

Bon, PSA me prend pour un con. Voilà vingt ans que les managers de PSA, ils se plantent sur « l’économie réelle ». Ils font les mauvaises voitures pour les mauvais marchés. Mauvais en Europe, mauvais sur les marchés émergents, mauvais sur le bas de gamme et pas très bons sur le haut de gamme. Ils accumulent les pertes dans l’économie réelle mais ils s’en foutent, ils ont la variable d’ajustement : le personnel.

Y’a vingt ans, t’allais en Afrique, y’avait que des Pigeot…. Ils se sont fait bouffer par les Japonais… Ils ont tout parié sur le diesel, ils sont en train de se faire rattraper par l’écologie. Ils ont été les premiers en Chine et les premiers virés de Chine. PSA n’a aucune vision à long terme. Pour Distingo non plus : 4 mois, point barre. Leur "économie réelle", c'est ça : pertes et licenciements...

C’est pathétique.

On en reparlera….

Aucun commentaire:

Publier un commentaire