dimanche 31 août 2014

SI LES RICAINS….

C’est Sardou qui bêle : « Si les Ricains étaient pas là, vous seriez tous en Germanie…. ». Et le troupeau approuve. Même si les faits prouvent le contraire.

Justement, revenons aux faits.

Juin 1941. L’Allemagne nazie envahit la Russie communiste. Russie communiste alliée avec la France et où se bat l’escadrille Normandie-Niemen. Que font les USA ? Rien. Le plus puissant groupe de presse américain, le groupe Hearst plaide ouvertement pour la neutralité. L’Allemagne nazie n’est pas considérée comme un adversaire mais comme un allié pour lutter contre le communisme. Roosevelt hésite. Il accepte de livrer des armes mais il demande que les livraisons soient gagées sur le stock d’or soviétique. Rien n’est gratuit.

Il faudra attendre le mois de décembre 1941 et l’attaque de Pearl Harbor pour que les USA se décident. Encore se positionnent-ils sur le front asiatique. En Europe, le conflit entre Allemagne et Russie les arrange plutôt. D’ailleurs, ils ne déclarent pas la guerre à l’Allemagne. Au contraire, ce sont l’Allemagne et l’Italie, liés au Japon, qui déclarent la guerre aux USA.

En 1942, l’essentiel de l’effort de guerre en Europe est supporté par la Russie communiste : les deux tiers de l’armée allemande se battent en Russie. Si les Ricains n’étaient pas là… Mais ils ne sont pas là !!! Cependant, pour montrer leur bonne volonté, ils débarquent en Afrique du Nord.

En 1943, changement de musique. En janvier, l’Armée Rouge gagne à Stalingrad et entame sa marche vers l’Ouest. Les Ricains sont toujours en Tunisie. Et là, le risque apparaît. Clairement. Si l’Europe est libérée par la Russie, elle basculera dans le camp communiste. Impensable. S’engage alors une course de vitesse. C’est à qui libérera le plus de territoires. Le problème des USA n’est pas l’ennemi Hitler mais l’allié Staline. Quand les Ricains débarquent enfin, Staline est à Varsovie, à une portée d’arbalète de Berlin.

Et donc, cher Michel Sardou, si les Ricains n’étaient pas là, nous serions malgré tout en France. Vraisemblablement en France communiste, mais est-ce si important ? Pour vous peut-être.

Pensons à un fait amusant. De Gaulle n’est pas à Yalta. Les Ricains n’en veulent pas à cause des mouvements de résistance français où les communistes jouent un rôle prépondérant. On doit le répéter. Début 1945, le problème de Roosevelt, c’est le communisme, pas le nazisme.

Dès la victoire acquise, la communication américaine se met en place. Là se trouve la vraie victoire américaine. Il va falloir prouver au « monde libre » qu’il n’est libre que grâce aux USA. Et ça dure depuis soixante ans. Au point que certains se sont étonnés que Hollande ait invité Poutine à la commémoration du Débarquement. C’était la moindre des choses. Sans Stalingrad, les Ricains ne débarquaient pas.

Depuis soixante ans, on nous le ressert : en Corée, au Viêt-Nam, en Irak, les Américains défendent nos libertés. Personne ne veut voir que les Ricains défendent surtout leurs marchés, leurs finances, leur influence et leurs libertés. La liberté d’accumuler de l’argent aux dépens des acquits sociaux, la liberté d’implanter leurs entreprises sans contraintes et surtout pas les contraintes écologiques. La liberté de drainer les ressources du monde au profit des USA. Certains ont même accepté l’idée qu’au Chili, Pinochet était un meilleur défenseur des libertés qu’Allende.

Aujourd’hui, ça continue. Poutine menace nos libertés quand il défend les siennes. Sur la Chine, c’est un peu différent. Les entreprises américaines en ont trop besoin. Donc, on infléchit. Ce ne sont pas nos libertés que la Chine menace mais les libertés du peuple chinois. C’est un peu tiré par les cheveux, mais ça fonctionne. Toute la presse est au travail pour ça. On en a déjà parlé….

On en reparlera…




Aucun commentaire:

Publier un commentaire