mercredi 13 mars 2019

LES BOCHES

Je sais, c’est pas bien de les appeler comme ça. Mon grand père, mes oncles, ils n’utilisaient que ce mot, et donc je l’ai gardé. Comme Bécassine qui cherchait « la Bochie » sur l’atlas de Loulotte. La Bochie qui a oublié sur le calendrier de son histoire la date du 8 mai 1945. En général, les vaincus, ça fait profil bas. Pas les Boches.

Accusons donc De Gaulle. Après guerre, l’Allemagne est occupée. Russes, Américains, Anglais et Français y casernent des troupes. L’humiliation est à la mesure de la défaite. De Gaulle est fin politique et sait, depuis le Traité de Versailles, qu’il ne faut pas ajouter l’humiliation à la défaite.

Et donc, le Vieux Général  fait l’aumône à Adenauer de la réconciliation avec le premier traité franco-allemand. Je pèse mes mots. C’était une aumône pour permettre à l’Allemagne de revenir dans « le concert des nations ». Le Vieux Général, pétri de bonnes intentions avait tout simplement oublié que leur hymne s’appelle « L’Allemagne au dessus de tous les autres ». Ils sont donc sortis de leur humiliation assez vite. Dans un premier temps, ils se sont mis à faire du fric. Beaucoup. Faut dire qu’ils avaient pas trop de dépenses. Budget Défense réduit au maximum. Les Ricains, les Britons et les Franzouses se sont chargés de la protection des vestiges du Grand Reich.

Recherche fondamentale, pas lerche. Tu regardes la liste des prix Nobel, les enfants de Goethe brillent par leur absence. C’est pas des inventeurs, les Boches. C’est des techniciens, des adaptateurs. Un Français, Louis Neel, invente le laser et c’est Siemens qui devient leader de l’imagerie médicale. C’est l’Europe des Boches qui font du blé avec les idées des autres.

Sont pragmatiques les Teutons. Depuis 45, ils ont la natalité en berne. Ça les arrange, les gosses ça coûte, maternités, crèches, écoles….. Comme ils ont du bol, ils ont récupéré les cousins communistes ce qui leur a refait la cerise démographique et ils ont fait la manche pour que le « monde libre » les aide dans leur combat devenu idéologique. Après quoi, ils ont annoncé que les migrants étaient les bienvenus vu qu’ils étaient déjà formés et qu’on pouvait les utiliser sans avoir eu à investir. La comptabilité comme marqueur politique.

Et voilà comment l’Allemagne a oublié la défaite. En dépensant le minimum, elle a accumulé du fric, la chancelière turriforme a posé son gros cul sur le tas d‘or qui justifiait sa politique et s’est mise à éructer des leçons de gestion en direction des domestiques méditerranéens. Manière de sortir du jeu les peuples qui s’étaient opposés au Grand Reich. Il fallait bien que les Grecs payent pour les canons de Navarone.

La nouvelle, celle qui va succéder à la graisseuse walkyrie, elle va plus loin. Elle estime que nous devons partager avec la Bochie notre siège au Conseil de Sécurité !! Conseil qui a été créé pour les vainqueurs de 45.. Et donc pas pour l’Allemagne ou le Japon. Si on accepte, c’est une claque magistrale aux morts de la Résistance et aux victimes du Reich, à Jean Moulin et à Simone Veil. Il faut remettre l’Annette à sa place qui est celle des vaincus. Alors, je sais. Je vois déjà se lever, mouchoir à la main, tous les fils de Vichy, les centristes mous et les stipendiés de l’Europe germanique qui vont chouiner que, n’est ce pas ?, nous sommes amis, qu’ils n’ont pas à payer éternellement… Ho ! Vous déconnez !! Vous faites l’aumone à quelqu’un et il vous fait les poches. Et vous trouvez ça bien !!!

D’autant qu’on les sait désormais tricheurs. Volkswagen ne fait pas des profits grâce à la Deutsche Qualität mais grâce à un logiciel truqué. Menteurs, tricheurs, arrogants, vénaux, ces gens là ne sont pas respectables.

D‘où le titre



Aucun commentaire:

Publier un commentaire