jeudi 20 septembre 2018

J’AIME POUTINE (2)

Le premier texte est daté de mars 2014.. J’essayais d‘expliquer.. La presse entière tapait sur Vladimir Vladimirovich… Comme quoi c’était un mal élevé, un pas humaniste, un homme dangereux et quasi infréquentable.

Je disais quoi ? Que Poutine n’obéissait pas aux règles qui lui étaient imposées. A l’époque, le sujet de discorde, c’était l’Ukraine où une immonde propagande étatsunienne fonctionnait à plein pour déconstruire l’ancienne URSS et affaiblir la Russie. On sortait à peine de Maidan où l’Ukraine venait de refuser des accords politiques avec l’Europe. Juste un détail : la région de Rous, d‘où nous vient le mot Russie, désigne la région de Kiev.

En quatre ans, Poutine, il a fait quoi ? Il s’est encore rapproché de la Chine. Normal. Quand t’as deux voisins, si le premier te crache à la gueule, tu fais copain avec l’autre. C’était prévisible. L’OCS existait. Poutine s’est rapproché de ses alliés. Ce n’est pas la marque d’un salaud mais d‘un réaliste.

Aujourd’hui Poutine reprend les outils de communication de l’adversaire en organisant de gigantesques manœuvres avec ses copains. Il nous dit quoi ? Je peux mettre 300 000 hommes sur la table. Avec la logistique qui va avec. Et toi ?

Je ne suis pas un pro. Je suppose que les pros de toutes les armées se sont penchés sur les images, images tournées dans ce but. Les aviateurs ont passé au peigne fin les images des avions pour distinguer les derniers Sukhoi et les derniers Mig et leur parenté avec les récents Chengdu chinois. On n’a vu aucune image de ravitailleurs. Faut dire que le sujet est sensible, les spécialités s’accordant à dire que les chasseurs furtifs chinois sont inutilisables sans ravitailleurs. Il se trouve que les Russes ont des ravitailleurs. Et si la coopération était plus avancée que prévue ?

Bon.  Après on peut discuter. Il est clair que l‘OCS a beaucoup plus de troupes que l’OTAN. Mois après mois, il devient clair également que l’écart technologique se comble et que la Chine aide la Russie à réduire son retard. Pour moi, il est évident que nos stratèges n’ont pas pris en compte la dimension globale de l’OCS. Alors que Poutine, oui. Il est tout aussi clair que l’avenir sourit à Vladimir, copain et voisin de Xi Jiping.

Poutine nous connaît bien. Il sait que nous badons tout ce qui vient des USA. Il connaît sur le bout des doigts notre classe politique, incompétente, veule et stupide. Surtout stupide. Combien de nos députés, maires, sénateurs, responsables locaux, savent ce qu’est l‘OCS ? Aucun. Tiens, chez moi. Les Chinois traitent nos ordures. Combien sont ils à le savoir ? Ils préfèrent s’intéresser à Benalla. Jocrisses !

Bon, avec ces manœuvres, certains réfléchiront peut être. Même pas. Ils vont croire à une opération de com’ et hausseront les épaules. Après quoi, ils répèteront, comme des idiots qu’ils sont, la doxa antirusse, renforcée aujourd’hui par Oleg Sentsov, brillant réalisateur ukrainien dont personne ne peut citer un film, malheureux garçon manipulé par la CIA et qui va en mourir.

En 2002, j’étais en Crimée. Tout était en germe. Je l’ai raconté. Les Criméens regrettaient Staline. Poutine est venu. Je ne fais aucune équivalence. Poutine donne à une partie de l’Ukraine, la protection qu’elle désire. Qui sommes nous pour traiter les Ukrainiens d‘imbéciles ?


Nos angéliques adversaires de Vladimir ont choisi Trump. Ne leur dites pas, vous serez incendiés. Ils ont enfourché toutes les rosses américaines et donc trumpiennes, refusant de voir que le fric de MacDonald a financé Trump. Je dis MacDonald…mettez le nom que vous voulez. Si t’achètes chez Amazon, tu es pour Trump, pour le système qu’il représente, pour le capitalisme libéral qu’il défend. Continue. Tes achats détruisent l’Amérique et c’est ce qui peut nous arriver de mieux.

Je boirais bien une bière avec Vladimir. J’apprendrai des trucs. Et je lui en apprendrai. Celle-ci par exemple : ce sont des samboistes français qui forment (bénévolement) les jeunes juifs qui défendent la synagogue à côté de chez moi. Des samboistes ? Oui. Fédération mondiale que Poutine préside ? Oui. Ce sport issu du KGB ? Oui.

C’est simplement des jeunes mecs qui aident d’autres jeunes mecs à se défendre. Et tu sais quoi ? Y’a des Tchétchènes dans le coup. Maintenant, démerde toi à couler l’info dans tes cases préformatées.


On en reparlera

Aucun commentaire:

Publier un commentaire